PRÉSENTATION TITULAIRE
+ assistants
RECHERCHES FINANCEMENT COOPÉRATION CONTACTS ENGLISH
Université de Montréal
Chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines en architecture

Communiqué de Presse, pour diffusion immédiate.

 

Dévoilement du lauréat du
« Prix CRC / LEAP 2012 du concours exemplaire en architecture et projet urbain»

 

La Chaire de recherche de l’Université de Montréal sur les concours et les pratiques contemporaines en architecture (C.R.C)
ainsi que
le Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (L.E.A.P)
ont le plaisir d’annoncer
le Prix CRC / LEAP 2012 du concours exemplaire
à la suite du colloque international qui s’est tenu à l’Université de Montréal (Canada)
les 16 et 17 mars sur le thème : « International Competitions and Architectural Quality in the Planetary Age »

 

Les concours jouent un rôle important en architecture, en urbanisme et en architecture du paysage et certains concours méritent d’être célébrés pour leur impact sur la société. Ce concours des concours  portant sur des études de cas présenté par des experts au colloque de Montréal, a été mis en place dans le but de renforcer les collaborations internationales entre les organisations, les chercheurs, les critiques, les architectes et les concepteurs de par le monde qui travaillent à l’archivage, à l’étude et à la réflexion sur la façon dont les concours contribuent à l’amélioration de la qualité de nos environnements urbains.

Sous la présidence de Georges Adamczyk (Canada), le jury 2012 se composait des personnes suivantes : Izabel Amaral (Brésil), Carmela Cucuzzella (Canada), Emmanuel Caille (France), Stanley Collyer (USA), Thomas Hoffman-Kuhnt (Germany), Denis Bilodeau (Canada)

Le jury s’est penché sur de nombreux cas. Des projets sophistiqués pour le concours du Pavillon des visiteurs de la Martin House de Frank Lloyd Wright (2003) au concours péruvien de 1962 qui a sonné la charge héroïque typique des engagements sociaux du Team X, des 4 concours pour le Musée de l’Acropole (1976, 1978, 1989, 2000) au récent concours pour l’extension du Musée national des beaux-arts du Québec (2009), de ces grands jalons que furent les concours du Centre Georges Pompidou (1970) et du Parc de la Villette à Paris (1976, 1984) jusqu’à la situation complexe du Musée canadien des droits de la personne (2003), le jury faisait face à une sélection difficile. À l’instar de la déclaration d’un des membres : « il aurait été plus simple de choisir un mauvais concours ».

Les objectifs suivants sont ressortis des discussions de façon à définir ce que pouvait être un « concours exemplaire »  dans sa relation à la qualité de nos environnements à l’ère planétaire, c’est-à-dire dans une complexité accrue par la variété des systèmes de valeurs reflétées par la composition du jury :

  • Le lauréat 2012 devait être un concours international
  • Il devait s’illustrer par un impact public considérable
  • Il devait contribuer à construire un environnement meilleur
  • Il devait constituer une référence forte tant dans la profession que pour de futurs donneurs d’ouvrage
  • Il devait soutenir la construction de connaissances théoriques et pratiques dans les disciplines concernées
  • Il devait démontrer une pertinence tant aux échelles locales que globales

Le cas retenu par le jury est d’ailleurs remarquable ne serait-ce que parce qu’il ne s’agit pas d’un seul concours mais d’un ensemble de plus de 60 concours depuis le début des années 2000.

 

Le Prix CRC / LEAP 2012 du concours exemplaire en architecture et projet urbain est attribué aux :

Concours pour le quartier HafenCity de Hambourg
Allemagne (2000 – 2010)

 

Ce grand morceau de ville couvre plus de 150 hectares sur une dizaine de kilomètres le long des rives de l’Elbe. Au total ce site construira près de 2.32 millions de mètres carrés, 6000 unités de logement, des bureaux, des espaces commerciaux ainsi que des édifices culturels et scolaires.  Ces concours ont attirés des bureaux internationaux tels que ceux d’Herzog et de Meuron ou OMA. Ce projet de régénération d’un des sites les plus importants en Europe, participera à la création de 45 000 nouveaux emplois. Il représente un ajout de 40% de la surface initiale de la ville. Le premier plan d’ensemble remonte à 2000. Depuis 2006, la planification relève de la Commission du développement urbain, organisation dont le mandat consiste en l’amélioration de la qualité architecturale de cette partie de la ville. Elle regroupe des élus de tous les partis politiques. Le travail de cette commission consiste à définir des standards internationaux pour les usages résidentiels. Chaque investisseur / utilisateur doit procéder par concours en accord avec la ville de Hambourg, sachant que le premier critère ne doit pas être le moindre coût mais la recherche de la plus haute qualité pour les usagers. Bien que le projet remonte déjà à plus de 10 ans, il est toujours actif et servira de référence majeure aux appels d’offre et aux concours dans le domaine de l’habitat collectif.

Pour de plus amples informations sur cet immense développement urbain :
www.hafencity.com

HafenCity, Hamburg

Université de Montréal Faculté de l'Aménagement École d'Architecture Laboratoire d'Étude de l'Architecture Potentielle [LEAP] Contacts